La complexité moléculaire de la météorite de Paris dévoilée

30 octobre 2020 par Ewen Lescop
Du carbone amorphe hydrogéné, des hétéroatomes incorporés dans des structures aromatiques… tels sont les composés identifiés dans la « météorite de Paris » par le site de spectrométrie de masse FT-ICR de Rouen.

Le site de spectrométrie de masse FT-ICR Infranalytics de Rouen a contribué à révéler la composition de la « météorite de Paris ». Cette météorite, une chondrite carbonée, a été retrouvée à Paris en 2001 dans la succession d’un ingénieur des mines ayant beaucoup voyagé en Afrique et en Asie du Sud-Est. La désorption laser couplée à la spectrométrie de masse à ultra haute résolution (12 Tesla) a révélé que la matière organique insoluble (IOM) de cette météorite présente une très grande diversité de molécules. Ainsi, diverses familles moléculaires allant du carbone amorphe hydrogéné aux molécules aromatiques ont été détectées avec des hétéroatomes (azote, oxygène et soufre) principalement incorporés dans des structures aromatiques. Ces résultats ont été publiés dans The Planetary Science Journal le 26 octobre 2020, et sont en Open Access.