Chimie médicinale, virologie et biologie structurale s’allient pour vaincre le coronavirus

12 octobre 2020 par Ewen Lescop
Le site lillois de RMN participe à une initiative concertée pour concevoir ab initio un inhibiteur de protéase ciblant le SARS-CoV-2 et les coronavirus apparentés. Objectif : identifier un candidat préclinique capable d’inhiber des virus de cette famille.

Début mars, plusieurs laboratoires de Lille ont constitué une équipe projet pour la conception ab initio d’un inhibiteur de protéase ciblant le SARS-CoV-2 et les coronavirus apparentés. La protéase 3CL pro a été choisie comme cible de l’antiviral recherché. Parmi les expériences pluridisciplinaires menées, les capacités techniques et l’expertise du site RMN lillois d’Infranalytics ont largement été mises à contribution, puisque le spectromètre RMN 900 MHz a déjà permis d’attribuer la moitié des signaux de la 3CLpro uniformément enrichie en isotopes 2H, 13C et 15N. Par ailleurs, un criblage de fragments par RMN a permis d’identifier plusieurs fragments affins pour la protéase. L’objectif, à l’échelle de 18 mois, est d’identifier un candidat préclinique capable d’inhiber une grande partie des virus de cette famille.

Plus d’infos